Actualité Publié le 03/05/2012


Le bureau du syndicat du gros-œuvre s’est déroulé le 27 avril dernier afin, entre autres sujets, d’évoquer la conjoncture du secteur au cours du deuxième trimestre.

 

Du tour de table réalisé il émane le constat d’une activité qui devrait se maintenir à un niveau encore acceptable jusqu’à la fin de l’année.

 

Sur le front des prix la situation n’a hélas guère changé malgré le fait que certains aient déjà payé le prix lourd de leur fuite en avant.

 

Les lendemains s’annoncent sous des auspices maussades pour les raisons que l’on sait, suppressions des aides à l’investissement immobilier, contraction des investissements publics sauf peut être pour Toulouse Métropole, ex communauté urbaine de Toulouse.

 

Le peu de ciel bleu est apporté par Airbus dont la santé est pour l’instant sans nuages.

 

Face à un marché traditionnel qui s’infléchit, le président Gatimel a incité ses collègues à s’intéresser de plus près au marché de l’isolation thermique par l’extérieur, marché qui pour certain semble piétiner mais qui continue à être porteur d’avenir.

 

Dans la foulée, le bureau du syndicat a décidé de mettre sur pied un cycle de formations ITE en ayant recours à la plateforme récemment créé à cet effet au sein du CFA PP Riquet.

 

Et comme les mauvais jours ne doivent pas occuper à l’excès les esprits le bureau a confié au trésorier du syndicat Ali Benchérif le soin d’organiser au bénéfice des adhérents du gros-oeuvre un séjour détente de courte durée vers une destination qui reste à déterminer.