Actualité Publié le 22/11/2012


Le président du syndicat de la maçonnerie et du gros œuvre, Bernard Gatimel a pris l’initiative d’organiser, ce jour, jeudi 22 novembre, une importante réunion sur les conséquences juridiques des différentes formes d’intervention des entreprises étrangères en France.


Il faut dire que quelques affaires importantes en Comminges et ailleurs avaient, ces derniers temps, connu un très fort retentissement car, pour la première fois, les entreprises étrangères volaient de leurs propres ailes et ne se contentaient plus d’un simple rôle de sous-traitant dans lequel on avait pris habitude, bon gré mal gré, de les voir intervenir.


De quoi, en tout cas, susciter des inquiétudes au regard des conditions économiques acceptées par ces entreprises de quoi aussi nourrir toutes les craintes sur l’impression d’une totale liberté d’agir, sort qui n’est pas le cas des entreprises françaises.


Cette impression correspond elle à la réalité du droit ? L’objet de la réunion est d’apporter à chacune des situations rencontrées, marché direct, sous-traitance, intérim les réponses du législateur et de favoriser autour de ces questions échanges et propositions.